Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 juin 2013 5 14 /06 /juin /2013 12:22

 

Et de un, et de deux, et de trois....Avec la mise en examen la semaine dernière de deux nouveaux protagonistes dans l'affaire Tapie, la notion de bande organisée prend corps si j'ose dire. Ce chef d'inculpation qui accompagnait déjà celle de Pierre Estoup, l'un des trois arbitres du match à 400 millions d'euros, laissait de fait supposer que d'autres allaient suivre.

 

 

Et le premier "gros poisson" est donc Stéphane Richard qui à défaut de présider Orange pourrait les éplucher à l'ombre et ce malgré les cris d'orfraie émis dès sa sortie du tribunal. Car la mise en examen dans ce type d'affaires n'est pas du tout de même nature que dans une affaire criminelle où l'enchaînement des faits est souvent difficile à établir et où la présemption d'innoncence doit prévaloir. Par contre, dans les affaires politico-financières, les faits qui font l'objet de l'infraction sont déjà contastés, les acteurs connus, reste à établir les responsabilités. Alors M.Richard peut bien "considère(r) en effet que le chef de mise en examen qui lui a été notifié est infamant et grotesque", il serait préférable pour lui de faire profil bas et de s'interroger sur sa situation actuelle: demeurer ou pas président d'une entreprise dont l'Etat est actionnaire pour un bon tiers alors qu'il a contribué à spolier ce dernier ! L' annonce surprise du maintien de S.Richard à son poste par le Président de la République laisse cependant entendre que le gros poison n'est peut-être qu'un lampiste et, que de toute evidence, les décisions finales ont été prises au plus haut sommet de l'Etat.

 

 

L'Etat justement parlons-en puisqu'il s'agit du grand perdant de cette arbitrage indigne qui a permis de remettre à flot avec nos deniers le très hableur Nanard, faux compagnon de la gauche mais véritable ami des puissants. Le très opportuniste Tapie aura donc su utiliser toute au long de sa carrière son carnet d'adresse, pour louvoyer d'un camp à l'autre afin de récupérer son dû ou peut-être simplement son honneur perdu dans la prise de contrôle de la marque aux trois bandes par la banque qui vous demande tellement plus qu'elle ne vous laisse rien. Au final, les contribuables auront payé à tous les étages de ce fiasco puisqu'il a fallu renflouer le Crédit Lyonnais en son temps, puis régler la note de l'arbitrage, voir quelques charges supplémentaires dans les temps à venir.

 

 

Espérons qu'il reste donc un peu de cash à l'ex-éminence grise de l'Elysée qui a défaut d'être le n°1 de la bande organisé, était au coeur du dispositif. Parmi le carré d'as (Sarkozy, Borloo, Lagarde, Guéant) de cette martingale à trois bandes, seul le dernier cité peut être réellement inquiété, faute d'immunité et d'ailleurs chacun des trois autres ont supprimé son numéro de leur répertoire...

#Tapie: A qui le tour ?

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Olivier-Mouret-UMA-Rouen.jpeg 

Bienvenue sur le Blog d'Olivier MOURET, mandataire de Maintenant La Gauche en seine-maritime, Adjoint au maire de Rouen en charge des Personnes âgées, président du groupe socialiste.

 

Contact : oliviermouret@yahoo.fr

 

Archives

http://img.over-blog.com/300x299/4/28/68/98/MLG76.jpg

Wikio - Top des blogs - Politique

http://labs.ebuzzing.fr