Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 avril 2012 2 10 /04 /avril /2012 07:26

je-sens-la-vague-qui-monte.jpg

 

« Je sens une vague qui monte » déclare le candidat Sarkozy au très politiquement correct (lire droitier) JDD ajoutant « je dirais même que la mobilisation est plus forte que ce que j’ai connu lors de la précédente campagne ».


 

Le mot est bien choisi. Alors que sa candidature patine, que ses propositions demeurent très vagues ou indigentes (que les pensions ou les salaires soient payés le 1er ; les mois dureront toujours 30 jours), le bientôt plus jeune ex-président serait plutôt au ………creux de la vague, en panne d’inspiration, de conseils, d’élan. L’autoproclamé guide du peuple coule chaque jour un peu plus, incapable de supporter la moindre contradiction, il décline invitation sur invitation laissant sa porte-parole NKM (Que diable allait-elle faire dans cette galère ?) s’excuser, puis s’embreler, puis exploser lors d’un débat mémorable à Sciences Po. Refusant de débattre avec qui que ce soit avant l’entre deux tour, c’est un président empli  de vague à l’âme qui rejette sur son ex-épouse les errements du début du mandat, le bling-bling, le Fouquet’s, le yacht de Bolloré. Brel chantait « Quand on a que l’amour ?» Sarkozy a perdu celui de celle qui l’a fait roi et un peu de la foi qui va avec.


 

Hagard parfois, perdu souvent, il ne retrouve sa verve que dans de très rares meetings, espérant une victoire ou du moins une honorable défaite. Il tente d’éviter la « vague rose » qui ne manquerait pas de survenir si François Hollande l’emportait le 6 mai avec une large avance. Car, de son côté, la nouvelle vague socialiste assure et rassure avec un projet solide, un calendrier précis, des réponses concrètes tout l’inverse du flou présidentiel. Les propositions sont plus maitrisées qu’en 1981, plus réalistes, non dénuées d’espoir cependant, elles sont en phase avec leur temps alors que les snipers de l’UMP, de plus en plus orphelins ou distants, se trompent d’époque, ressortant de la naphtaline les chars russes et la nationalisation des biens privés. Dépourvus de munitions (faute de programme), ils vivent d’expédients et de petites phrases que plus personne n’écoute.


 

A défaut de vague qui monte, c’est un clapotis qui entoure l’ex-président. Un bain de pied face au vent du changement qui gonfle chaque jour, qui souffle dans le sens de l’histoire, de la justice, de l’égalité. Demain sera meilleur qu’aujourd’hui.

 

 


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Olivier-Mouret-UMA-Rouen.jpeg 

Bienvenue sur le Blog d'Olivier MOURET, mandataire de Maintenant La Gauche en seine-maritime, Adjoint au maire de Rouen en charge des Personnes âgées, président du groupe socialiste.

 

Contact : oliviermouret@yahoo.fr

 

Archives

http://img.over-blog.com/300x299/4/28/68/98/MLG76.jpg

Wikio - Top des blogs - Politique

http://labs.ebuzzing.fr