Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 juin 2013 3 12 /06 /juin /2013 06:28

La triste affaire de maltraitance sur des personnes vulnérables au sein de l’hôpital de Gisors est malheureusement édifiante à plus d'un titre. Et s'il est tout à fait juste que les autorités rappellent que ce genre de faits précis (photos dégradantes) est exceptionnel, la maltraitance ordinaire est une réalité, et ce pour des multiples raisons.

 

Le premier aspect est sociétal: il conjugue la dévalorisation des plus anciens dans un monde où l'on cultive la jeunesse éternelle et artificielle tandis que l'on assiste à la montée de toutes les formes de transgression et d'irrespect. Ainsi la personne âgée a perdu son statut emprunt de sagesse pour être rangée dans la catégorie des encombrants.

 

 

Le deuxième point est structurel puisqu'il est particulièrement lié aux reformes du secteur sanitaire et médico-social des dernières années. Depuis les 35 H jamais compensées en effectif jusqu'à la réforme indigne HPST dite Bachelot qui divise les forces en mettant en concurrence les services entre eux, le secteur "personnes âgées" demeure le parent pauvre de la Santé et, comme le rappelait hier l'Association des Directeurs au service des Personnes Agées (AD-PA): "la bientraitance dépend avant tout du temps passé auprès des personnes et donc du nombre de professionnels"

 

 

Le dernier est conjoncturel. Il relève du reclassement professionnel massif qui a vu les emplois industriels perdus se tourner vers les services à la personne et renforcer les rangs de la formation classique mais aujourd'hui galvaudée afin de sortir des bataillons d'auxillaires de vie et d'aide-soignants pour prendre en charge les anciens qui se multiplient tels les petits pains. Malheureusement, la formation dispensée à grande échelle ne permet pas de répondre à toutes les spécificités de prises en charge notamment les pathologies démentielles et, le billet d'entrée à l'école vaut souvent validation du diplôme sans l'écremage nécessaire.

 

 

Un dernier mot sur la révélation tardive de cette affaire. Les actes de maltraitance petits ou grands sont par essence des actes honteux et qui sont volontairement cachés tant par les auteurs que par la hiérarchie qui craint une mauvaise "publicité". Rien d'étonnant alors que l'immense majorité des plaintes de familles ou d'agents à l'encontre d'autres professionnels demeure sans suite.

De la maltraitance ordinaire
Repost 0
7 juin 2013 5 07 /06 /juin /2013 05:17

Communiqué d'Harlem Désir, Premier secrétaire du Parti socialiste

C'est avec stupéfaction et indignation que j'apprends l'agression lâche et violente dont a été victime un jeune militant de gauche à Paris mercredi soir.

 

Cet ignoble crime de haine, commis selon les premiers éléments de l'enquête par un groupuscule d'extrême-droite, est absolument inacceptable.

 

C'est toute la République qui est meurtrie lorsqu'un jeune homme est lynché, en pleine rue, par des individus aux méthodes fascisantes.

 

Je forme le voeu que les auteurs de ce crime odieux soient rapidement retrouvés et sanctionnés le plus sévèrement par la justice. Je renouvelle le soutien du Parti socialiste à la dissolution des groupes d'extrême-droite ultra-violents.

 

Au nom des Socialistes, et en mon nom personnel, j'adresse ma solidarité la plus émue à la famille, aux amis et camarades de Clément et les assure de notre soutien. Le Parti Socialiste soutient les rassemblements en hommage de Clément (rassemblement à ROUEN à 18H au Palais de justice).

Repost 0
5 juin 2013 3 05 /06 /juin /2013 03:55

"Caramba! encore raté!" aurait pu dire le colonel Diaz, personnage éphémère des aventures de TIntin en conclusion d'un grand week-end électoral parisien où l'impayable UMP aura été digne de son hashtag #UMPanique qui lui colle à la peau depuis quelques temps.

 

 

Pourtant, l'ex-plus grand parti de France, véritable machine de guerre lorsqu'il était  au service du chiraquisme puis du sarkozisme, avait déjà subi un terrible revers en novembre dernier. La désignation de son président par le premier vote démocratique au sein du parti conservateur avait ainsi tourné au fiasco, alimenté par des quiproquos et des rebondissements incessants. Cerise sur le gâteau: Patrice Gélard et sa COCOE, en charge du contrôle des opérations, avait commis bourdes sur maladresses avant de s'en retourner dans cette riche banlieue havraise où l'on loue ce saint qui vous fait tant défaut!

 

 

La deuxième tentative devait donc être la bonne. Tous les réglages devaient permettre à la très inconstante Nathalie Kosciusko-Morizet de remporter une victoire éclatante tout en tirant un trait sur l'édile Rachida qui régna un temps sur les unes glacées des magazines. Mais voilà! le mauvais sort s'en est mêlé, insufflant via le débit défaillant de nos micros le soupcon du tripatouillage et des arrangements entre amis. Les incendies allumés par la Droite Forte de Guillaume Peltier en répression du non positionnement de la candidate sur le mariage pour tous, auront achevé de décrédibiliser cette primaire devenue parodie. Seule l'annonce rapide du résultat aura permis de montrer que l'on tire des enseignements des malheurs passés. Il aura fallu pour cela rappeler la vieille garde et, c'est encore un havrais Antoine Rufenacht qui s'y connait en magouille, qui a donc validé un résultat déjà écrit.

 

 

Pendant ce temps dans la capitale haut-normande, de jeunes coqs qui ne sont pourtant pas des perdreaux de l'année, jouent des muscles et du verbe, pour s'attirer les bonnes grâces de la spécialiste mondiale de la tête maori mais dont les rêves sont simplement d’être tête de liste. Pour départager tout ce petit monde, l'ex-maire de Mont Saint Aignan propose une primaire.... :-)

 

 

Dessin Hergé

N'est pas primaire qui veut
Repost 0
31 mai 2013 5 31 /05 /mai /2013 09:16

Des titres comme "L'Europe est morte" ou "l'Europe à l'agonie" fleurissent actuellement dans les magazines en pourtant du postulat que les objectifs qui ont conduit à la construction de l'Union n'ont jamais été atteints. Pourtant, de nombreuses concessions ont été faites aux uns et aux autres notamment à la Grande Bretagne qui sollicite plus souvent qu'à son tour des avenants qu'une fois obtenue, elle s'empresse de dénoncer pour conserver son particularisme.

 

 

Le grand dessein d'une Europe à l'écoute des peuples qui la constitue, d'une Europe sociale qui renforce les droits, d'une Europe qui parle d'une seule voix en matière diplomatique, d'une Europe susceptible d'être une force d'interposition ou d'intervention, est aujourd'hui caduque. La réalité bien plus terre à terre a fait de l'Europe un simple marché au sein d'échanges mondialisées servie par la monnaie unique.

 

 

La réponse cinglante du président Hollande à la commission dirigée par Manuel Barosso est en ce sens symptomatique des orientations actuelles d'une Europe aux mains de la Droite. Les injonctions de la Troika (commission européenne, BCE et FMI) sont vécues comme une ingérence dans l'autonomie des états qui conservent encore une politique sociale digne de ce nom. Et ce sont ces protections sociales qui constituent les cibles privilégiées des dépeceurs pour qui l'ultra-libéralisme est le seul horizon. Le renouvellement du parlement en 2014 ouvre une dernière lucarne, la possibilité d'une inflexion en réaction à la crise violente qui ravage le vieux continent.

 

 

Mais pour cela, il faudrait que les propositions de la gauche européenne et notamment du PSE soient plus volontaristes que les textes actuelles et celui du PS français ne fait pas exception. L'aridité du texte, sa consensualité, sa défense feutrée des politiques nationales et donc du modèle français ne sont pas de nature à susciter ni enthousiasme ni inversion des politiques, encore moins un changement de majorité. Seule une relance vigoureuse alliée à une prise en compte des attentes sociales et de justice, une relance source de croissance et d’emploi avant la réduction des déficits peut réveiller le comateux à moins que l'on ne veuille débrancher définitivement l'appareil qui le maintient en vie.

L'Europe dans le coma
Repost 0
24 mai 2013 5 24 /05 /mai /2013 15:00

L'UMP et Mr Copé prennent une grave responsabilité en maintenant leur soutien à la manifestation du 26 mai

par Laurence Rossignol, porte-parole du Parti socialiste

 

La manifestation des "anti mariage pour tous" se prépare dans des conditions particulièrement inquiétantes. Les groupes d'extrême droite les plus radicaux s'y sont donnés rendez-vous et on peut craindre que cette manifestation soit, pour eux, une nouvelle occasion de provoquer des affrontements violents. Au point que l'une des principales animatrices de la mobilisation et plusieurs personnalités s'interrogent sur leur participation à ce rassemblement.

 

 

Mr Copé, quant à lui, confirme la participation de l'UMP à cette manifestation. Ni les menaces de violence et de débordements, ni la présence, à ses côtés de l'extrême droite ne le dérange. Son seul sujet: radicaliser le climat politique, coller le Front National au plus près, mêler la droite et l'extrême droite. La ficelle est grosse : favoriser un rassemblement à haut risque pour pouvoir ensuite dénoncer les forces de l'ordre.

 

 

La loi sur le mariage pour tous a été votée et promulguée. Elle s'applique. Cette manifestation n'a donc plus de but et est désormais bien loin de ce qui a motivé ses initiateurs.

 

 

Mr Copé qui prétend aux plus hautes responsabilités serait bien inspiré de se comporter, dès aujourd'hui, en homme d'état. L'UMP et Mr Copé prennent une grave responsabilité en maintenant leur soutien à la manifestation du 26 mai. Son devoir serait donc de dire très vite à ses militants qu'il préfère l'ordre républicain au désordre des groupuscules. Il est aussi de sa responsabilité de ne pas entraîner des familles dans un rassemblement dont il n'est pas en mesure de garantir la sérénité.

 

Repost 0
22 mai 2013 3 22 /05 /mai /2013 04:43

 

 

Exister coûte que coûte, contre vents et marées, quand le peu de notoriété que l'on croit avoir n'est que feu de paille. Comment lutter contre l’indifférence ambiante, contre ses propres amis qui jouent leur carte et qui vous tournent le dos ? Je vous le demande: COMMENT ?

 

 

En annonçant la fin du monde rien de moins. En effet, et ce depuis l'accident du camion citerne qui a vu l'embrassement du Pont Mathilde, l'opposition de centre droit abandonne sa ligne emplie d'érudition tendance écolo new age mais avant tout conservatrice pour un discours où les jours sont sans lendemain. Ainsi cela fait plus de six mois maintenant qu'il se répandent dans la presse et lors des conseils dessinant une ville paralysée après la destruction d'un nouveau pont, décrivant une ville éventrée après l'effondrement des trémies, esquissant une ville livrée aux mains des pillards si jamais les quais ne résistent pas à l'Armada qui s'annonce ?

 

 

 

Les discours apocalyptiques de Nicolas le dentiste et de Cyrille l'apothicaire n'ont comme unique but que d'exister en affolant les gens et, il faut voir le plaisir qu'ils ont en évoquant la possibilité d'un accident plus grave encore que celui d'octobre dernier. Malheureusement, les médias ne sont pas en reste, relayant sans vergogne mais à grand renfort de spéculations fumeuses la fissure de la trémie Boieldieu. Celle-ci est pourtant connue depuis la nuit des temps mais elle est devenue judicieusement le nouveau talon d'Achille de la circulation rouennaise alors même qu'une intervention de maintenance est programmée dans quelques jours.

 

 

 

Exister donc, quitte à faire peur, quitte à alimenter un climat déjà emprunt de morosité pour grappiller deux minutes à la télé locale au lieu de travailler pour le bien commun des habitants de notre ville. il y a des jours où tous les repères que nous avons disparaissent sous l'avidité aveuglée des prédicateurs de l’apocalypse.

 

Apocalypse Rouen
Repost 0
16 mai 2013 4 16 /05 /mai /2013 05:46

David Douillet a donc jeté l'éponge avant même de concourir rejoignant la longue liste des figures de la droite annoncées dans la capitale régionale depuis vingt ans et censées relever le flambeau du roi Jean.

 

Dès l'annonce de cette nouvelle tentative de parachutage du très misogyne champion brayonnais, les réactions des habitants laissaient déjà peu d'espoir à une concrétisation de cette candidature et le secrétaire local de l'UMP, Jack Duval avait d'ailleurs réagi en bon normand: " Ce matin (18 avril), je croyais à une blague. Ce qui est sûr, c'est que cette idée ne sort pas des brumes rouennaises. Est-ce qu'elle est bonne ? Ça ne va sûrement pas faire plaisir à ceux qui travaillent depuis des semaines sur un projet avec l'ambition de le porter, mais si le national le décide…"

 

En effet et au delà d'une tête d'affiche qui pourrait tirer une liste d'opposition vers le haut, les tenors droitiers qui se sont penchés un temps vers la cité rouennaise, ont toujours reculé devant les édiles locaux et la difficulté croissante à s'y retrouver tant l'opposition locale est divisée (la liste des 11 élus conduite par pierre Albertini a réussi un temps à se scinder en 4 groupes avant de multiples recompositions). Incapables depuis plusieurs années d'avancer la moindre proposition concrète pour les rouennais, David Douillet laisse ainsi les locaux à leur marasme ambiant et les appétits des uns prendre ou pas le dessus sur celui des autres !

 

Et Douillet s'en est allé...
Repost 0
14 mai 2013 2 14 /05 /mai /2013 05:32

Voici une rapide comparaison entre l’ANI et la dernière mouture sortie de la Commission Mixte Paritaire (commission réunissant députés et sénateurs après passage devant les deux assemblées) et ce avant le vote final du 14 mai !

 

 

Le constat est terrible :

 

1/ La quasi totalité de l’ANI est passée sans modification

 

2/ Des « avancées » très mineures adoptées à l’Assemblée nationale ont été annulées (sur le temps partiel)

 

3/ Plus incroyable et passé complètement inaperçu – les administrateurs salariés des grosses boîtes non seulement n’auront pas la protection contre le licenciement introduite par l’assemblée nationale mais perdent la protection qu’ils tenaient du code du commerce avec la nécessité d’obtenir l’accord des prud’hommes en référé ! Et comme l’interdiction d’être en même temps Délégué du Personnel, membres du Comité d'Entreprise ou Délégué Syndicaux a été maintenue, ils n’ont aucune protection contre le licenciement !

 

4/ L’amendement obligeant à ce que la détaxation des CDI soit au moins compensée par la taxation des CDD a été annulé

 

5/ Il y a même un recul par rapport à l’ANI : la validation tacite de l’accord pour les licenciements collectifs de plus de 10 salariés, non prévue par l’ANI.

Ne laissons pas passer l'ANI
Repost 0
7 mai 2013 2 07 /05 /mai /2013 04:07

                                      

 

Un an s'est écoulé depuis ce soir de mai, faisant du 6 un nouveau jour historique à l'image du 10 mai dans un mois déjà fort pourvu en jours fériés. Il effaçait ainsi ou atténuait plutôt la blessure cicatrisée mais visible d'un 22 avril d'une décennie son aînée.

 

 

Si cette année passée laisse des sentiments mêlés chez beaucoup; il me faut avouer que bien des choses ont pourtant définitivement changé. Notre président qui a la couleur de la normalité mais qui par sa fonction est une exception, a le mérite de gouverner pour tous et non pour une classe clinquante de privilégiés qui croissent en Méditerranée à proximité de leurs coffres-forts défiscalisés. Notre président qui a essuyé plus d'averses en un an que l’ensemble des présidents de la Vème république, a fait de l'égalité entre les femmes et les hommes un objectif majeur du rétablissement de l'égalité pour tous et en toutes choses. Notre président dont la cravate se joue quotidiennement de la bienséance, n'a pas ce tic d'élévation de l'épaule au moment de la prise de paroles qui annonçait couardise et mépris à l'égard de ceux qu'il représente.

 

 

Bien sûr, tout n'a pas été fait durant ces douze mois, où la situation trouvée n'a pas laissé les marges de manoeuvre souhaitées, où la pression d'une Europe libérale alliée à un patronat décomplexé nous ont trop souvent fait reculer, où la confiance placée en un ministre du budget dévoyé a anéanti camarades et amis et finalement tous les français, trahis par tant de cupidité et de veulerie.

 

 

Alors dans un climat où la moindre braise est attisée par des médias qui ont abandonné toute éthique, où la droite se repaît de propos vulgaires et d’icônes du même tonneau, où les extrêmes font la roue pour mieux déverser leur haine; je suis finalement fier du travail déjà accompli et même s'il en manque un peu, il est encore temps de décliner les 60 points qui ont fait de Francois Hollande le président de tous les français. il y un an, il y a une éternité...

Repost 0
3 mai 2013 5 03 /05 /mai /2013 05:38

le texte sur l'EUROPE qui ne sera pas soumis au vote des militants socialistes

 

Parce que nous aimons l’Europe, parce que nous l’avons rêvée, voulue et construite nous n’acceptons pas son orientation actuelle. Comme nous, nos concitoyens sont inquiets. Le chômage et la précarité explosent et le pouvoir d’achat baisse. Les politiques d’austérité, que des institutions non démocratiques imposent aux Etats, créent un climat de défiance à l’endroit de l’Europe.

 

L’Europe s’est construite sur un rêve de prospérité partagée. Elle est aujourd’hui l’otage de politiques néo-libérales et de dérives technocratiques qui l’ont affaibli. On en connaît les conséquences : accroissement des inégalités, remise en cause en cause du modèle social acquis de haute lutte par les mouvements ouvrier et progressistes, démantèlement des capacités d’intervention de la puissance publique, réduction du périmètre des services publics.

 

Les peuples eux aussi sont mis en concurrence. Ils subissent l’austérité, inacceptable et dangereuse. Aucune solidarité effective, aucun projet commun ne donne sens à ce qui doit être la grande ambition progressiste du 21eme siècle. L’intégration politique fait du surplace.

 

Les principes démocratiques de base sur lesquels l’Europe s’est fondée sont également remis en cause : la troïka, qui impose ses choix à une grande partie de l’Europe, sans aucune légitimité, sans rendre de comptes à quiconque, en est l’illustration la plus criante.

 

La faiblesse persistante de la croissance, la désindustrialisation globale, la domination de la finance sur l’économie réelle ne tombent pas du ciel. Elles sont la conséquence de choix économiques et politiques impulsés par les conservateurs et les libéraux. Ils ont accéléré l’accumulation de la dette publique. Les sociaux-démocrates ont eux-mêmes parfois accompagné cette spirale.

 

On nous avait promis l’Europe prospère, elle est austère. On attendait l’Europe démocratique, elle continue à être oligarchique. Quant à l’Europe sociale, elle est sortie des priorités.

 

Une alternative est possible. Pour réussir, le combat européen que nous menons doit être assumé politiquement par notre Président, par notre Parti. François Hollande a raison lorsqu’il se dit prêt à une « tension amicale » avec la droite allemande. La confrontation avec les droites européennes est nécessaire. C’est aujourd’hui qu’il faut construire un rapport de force avec les conservateurs, à commencer par leurs chefs de file Madame Merkel et Monsieur Cameron.

 

Les critiques convergent contre les politiques d’austérité. Les peuples en premier lieu, mais aussi désormais, le FMI, l’OCDE, le BIT, des économistes de toutes origines et plus récemment le commissaire général à l’investissement, ont tous pointé la nécessité d’une relance coordonnée en Europe. Ailleurs, certains pays ont osé franchir le pas comme les Etats-Unis ou le Japon qui font le choix de la relance. Plus récemment encore c’est le Gouvernement de coalition des Pays-Bas qui a mis un coup d’arrêt à l’austérité sous l’utile pression des partenaires sociaux.

 

Si la gauche ne propose pas au plus vite une réorientation profonde et radicale de la construction européenne, c’est l’Union qui sera bientôt en danger. Le sursaut en Europe, c’est urgent.

 

Le texte complet est ici   

Repost 0

Olivier-Mouret-UMA-Rouen.jpeg 

Bienvenue sur le Blog d'Olivier MOURET, mandataire de Maintenant La Gauche en seine-maritime, Adjoint au maire de Rouen en charge des Personnes âgées, président du groupe socialiste.

 

Contact : oliviermouret@yahoo.fr

 

Archives

http://img.over-blog.com/300x299/4/28/68/98/MLG76.jpg

Wikio - Top des blogs - Politique

http://labs.ebuzzing.fr