Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 février 2014 5 21 /02 /février /2014 06:16
Et Mathilde s'en est allée...

Même si cela n'a aucun impact sur la circulation actuelle, la dépose de la travée endommagée il y a bientôt 18 mois par un camion fou, a été vécue à juste titre comme un tournant dans la reconstruction de ce pont essentiel au transit rouennais. Le nombreux public massé sur les deux rives malgré un bon crachin normand, témoigne de la portée symbolique de cette nouvelle étape et tous et toutes attendent d'ores et déjà avec une légitime impatience le retour de Mathilde..

Et Mathilde s'en est allée...
Repost 0
Olivier MOURET - dans Rouen
commenter cet article
18 décembre 2013 3 18 /12 /décembre /2013 06:46

La lettre ouverte et la pétition mise en ligne par le patron du célèbre pub rouennais confirme une fois plus que la meilleure défense c'est l'attaque, quand bien même elle serait matinée de populisme et de mensonges grossiers. La réactivité des réseaux et d'une jeunesse vive donc prête à s'enflammer, a fait le reste faisant même tomber dans le panneau le tenancier du blog multicourants "RouenPerspectives" qui ne sachant pas, s'est cru obligé de... et a fini par se prendre les pieds dans....

 

 

En effet, dans sa longue diatribe contre le maire de Rouen, le cafetier parle de tout, déversant sa haine dans des propos peu amènes mais surtout ne parle pas de son établissement car la coupe est pleine de ce côté là. En effet, le problème est plus complexe qu'exposé sommairement deci delà. Ainsi, les rappels à la règlementation sont légion depuis maintenant trop longtemps et, la loi sur le bruit oblige les établissements à faire respecter des règles communes de bien vivre ensemble que l'on retrouve d'ailleurs dans la Charte de la vie Nocturne de la Ville qui existe depuis le début du mandat.

 

 

L'établissement dont il est question a déjà connu différents horaires de fermeture de sa terrasse et non du bar: Terrasse fermée à 23H avant 2010 puis autorisation jusqu'à 2H pour trois ans. Arrivée au terme du renouvellement, force est de constater que l'établissement ne remplit pas ses obligations. Seul l'appât du gain semble guider le propriétaire sans aucune forme de respect du voisinage. Connu pour agir ainsi, au mépris des règles, depuis des années ici comme dans bien d'autres domaines, il est impossible d'accepter de tels comportements même provenant d'un établissement emblématique de la ville au regard des autres propriétaires de bar de nuit qui respectent majoritairement leurs obligations.

Corbeau de Nuit
Repost 0
17 décembre 2013 2 17 /12 /décembre /2013 05:32

Au sortir d'une semaine d'astreinte agitée, je tenais à saluer la réactivité et le professionnalisme de l'ensemble des services venus de tous les horizons et qui veillent sur nous chaque jour. En effet, pas moins de quatre incendies, deux fuites de gaz et une rupture de canalisation en plein centre ville commerçant un samedi après midi à dix jours des fêtes auront prouvé une nouvelle fois l'efficacité de nos services d'urgence.

 

 

Quelque soit l'incident, le scénario est toujours un peu le même: une fois l'alerte donnée, les premiers intervenants (pompiers, agents GRDF ou de la CREA pour l'eau) arrivent sur site et assurent la sécurité des alentours. C'est à ce moment là que les usagers commencent par pester contre la gêne occasionnée, puis les techniciens arrivent et adaptent les restrictions au regard de la situation. Les responsables, cadres et élus de garde apportent alors les premières explications à la population légitimement inquiète. On assiste alors à une sorte de revirement de situation où les riverains sont tous heureux d'avoir échappé à un incident plus grave et remercie pour l'intervention en espérant malgré tout quelle soit la plus rapide possible !

 

 

Cette semaine aura donc été l’occasion d' expliquer, de réconforter, de calmer ou d' informer les usagers des lieux concernés par ses interventions, mais aussi de concilier des intérêts contradictoires, de reloger un étudiant sans toit, de conseiller les habitants d'un immeuble sur les modalités de prise en charge financière du nettoyage. Pendant ce temps, la tranchée, déjà ouverte, laissait jaillir le flot libéré par la canalisation défectueuse. Deux heures plus tard, l'eau était rétablie, le trottoir comblé. Plus rien ne laissait croire qu'un incident avait pu s'y produire.

 

 

Ce n'est pas le cas du centre municipal Charlotte Delbo qui portera encore un certain temps les stigmates de l'important incendie qui samedi soir a ravagé une réserve technique détruisant pour 70 000 euros de matériel. Au delà des dommages, j'ai été frappé par la mobilisation des agents de tous grades qui sont arrivés spontanément afin de déplacer engins et matériels menacés et limiter ainsi les conséquences. Quand je vous dis que les services veillent sur nous, vous pouvez me croire !

 

 

L'incendie du centre Charlotte Delbo a détruit un batiment de 125 m2

Les services veillent sur vous
Repost 0
Olivier MOURET - dans Rouen
commenter cet article
16 avril 2013 2 16 /04 /avril /2013 03:52

 

 

                                petroplus mascotte

 

tribunal de commerce RouenPlus personne n'ignore où se trouve le tribunal de commerce de Rouen, à l'ombre du théâtre des arts, et à chaque nouvelle audience, la même et unique scène : une foule nombreuse et bigarrée, une foule compacte et silencieuse, une foule aux visages sombres tournés vers les portes vitrées et bien gardées du tribunal.

 



petroplus-petit-couronne-elus-socialistes À chaque fois, la même interminable attente. Le temps s'étire lentement. Les groupes se font et se défont il faut dire que tout le monde se connaît maintenant. Le temps poursuit son œuvre. Les portables vibrent et sonnent avec sur l'écran toujours la même question: "Alors ?" Et les doigts de répondre qu'il est encore trop tôt. Peu à peu, l'odeur du charbon de bois et des premières saucisses grillées se mêlent à la rue étroite. La matinée est finalement passée. La télévision locale fait un direct pour le journal de la mi-journée. Jean-Luc et Nicolas répondent aux questions de la presse qui s'impatiente aussi. La foule attend de voir apparaître la silhouette désormais familière d'Yvon Scornet.

 



Yvon Scornet Mais, Yvon ne sera pas là ce mardi matin. Suite à une lourde chute accidentelle à son domicile, Yvon vient de passer 10 jours en réanimation. Aujourd'hui, son état s'améliore mais il ne pourra que suivre à distance. TOUS auront une pensée pour lui. Jean-Luc le remplacera. Soyez sûr qu'il défendra avec la même âpreté l'avenir de ce site et des salariés.

 


Alors.jpg Alors? Réponse tout à l'heure après une longue matinée, après une longue pause de midi, à l'heure du café peut-être: décision définitive ou délibéré comme la rumeur le prédit ? une histoire décidément sans fin....

Repost 0
Olivier MOURET - dans Rouen
commenter cet article
11 avril 2013 4 11 /04 /avril /2013 05:45

 

                                       RHE.jpg

 

   Tout en restant sur trois sacres consécutifs, les hockeyeurs rouennais n'étaient pas favoris à l'entame des play-offs après une saison régulière outrageusement dominée par les angevins. Ainsi et contre toute attente, le Rouen Hockey Elite a remporté un nouveau titre dans le sport collectif le plus rapide du monde rejoignant par la même occasion la grande équipe du Président Ducable et des joueurs tels Petri Ylonen, Serge Poudrier ou Franck Pajonkowski dont les noms résonnent encore dans le coeur des fans.

 


   Ils n'étaient donc pas favoris car cette saison était surtout celle du rajeunissement et des économies. Pour compléter une équipe expérimentée mais âgée, Rodolphe Garnier avait dû puiser dans le réservoir des jeunes. Bien lui en a pris, et après tout, il aurait été stupide de ne pas le faire quand on possède le meilleur club formateur de France, avec ces multiples titres (17 en 10 ans) toutes catégories d'âge confondues. A l'heure où bien des équipes de la ligue Magnus ne s'appuient que sur des nomades du hockey au risque de s'effondrer financièrement - voir la faillite de Reims, champion en son temps, sans parler des inquiétudes à venir pour un club d'Angers dépensier et bredouille- il est de trop rares clubs qui misent sur la qualité de la formation à l'image du Mont-Blanc, d'Amiens ou de Rouen bien évidemment.  

 

                                       CHAR 

 

   Ainsi le CHAR (Club Hockey Amateur de Rouen) qui compte le plus de jeunes licenciés du pays joue un rôle social essentiel grâce à une mixité nouvelle dans un sport assez élitiste à ces débuts dans les villes de la "plaine". Bâti pour durer, inscrit dans un fort partenariat avec son territoire, le RHE décide il y a quelques années de passer à la pratique en installant son siège social à la Grand Mare dans un immeuble verre et acier rénové qui ne ne passe pas inaperçu sous les couleurs du club. La présence régulière des joueurs et de l'emblématique manager Guy Fournier sont devenus la fierté de bien des gamins de ce quartier aujourd'hui tranquille.


 

                        siège RHE

 

   Récompensé par un 13ème titre en 23 ans, Le mythique RHC devenu RHE est un club exemplaire qui mérite ses succès...Ne dit-on pas d'ailleurs: "Au hockey, c'est toujours Rouen qui gagne à la fin !" Cela vous rappelle quelque chose ? 

 

 

 

 

Repost 0
Olivier MOURET - dans Rouen
commenter cet article
3 avril 2013 3 03 /04 /avril /2013 04:31

 

 

                                        raffinerie-de-nuit.jpg

 

L'histoire tourmentée des Petroplus s'est enrichie hier d'une nouvelle page pour le moins inattendue. Contre toute attente et, au moment même où les salariés négocient un PSE (Plan de Sauvegarde de l'Emploi) qui symbolyse la fin de la raffinerie historique de Petit-Couronne, les administrateurs judiciaires ont donc jugé recevable deux dossiers dont un complet, celui de l'eternel prétendant NETOIL qui s'était fait connaitre dès le printemps 2012.


                                         Yvon-Scornet-copie-1.jpg 

 

"J'ai mal au ventre" déclarait Yvon Scornet quelques minutes avant d'entrer au CE extraordinaire qui devait révéler aux syndicats si au moins un des quatre dossiers déposés vendredi (29 mars)  était recevable. Il ajoute que "la tension est palpable sur le site". J'ajouterai pour ma part qu'il est très en dessous de la vérité. Les salariés encore présents sont au bout du bout, au bout de l'acceptable, au bout de leurs forces qui pourtant étaient grandes. Mais dès 550 originels, près d'une centaine est à ce jour parti, ailleurs pour oublier ou pour toujours, minés par une lutte souvent inégale. Pour les 450 restants, ils s'interrogent chaque jour à savoir qui sera le prochain. Et pourtant, j'admire leur calme et leur retenue tout au long de ces 15 mois de combats quotidiens. Jamais un débordement, jamais un dérapage là où bien des hommes auraient craqués, où les possibilités évidentes d'enflammer le conflit étaient présentes physiquement. Ils sont là fiers et debouts, survivants d'une histoire qui n'est déjà plus uniquement la leur et qui restera quoiqu'il advienne dans les mémoires haut-normandes.

 

                          Les-550-3.jpg

 

 

A quelques jours de l'épilogue de cette incroyable l'histoire, on sait donc depuis hier (2 avril) qu'il y aura un dernier acte d'ici au 16 avril, date limite de la poursuite d'activité, et une seule scène, le désormais celèbre tribunal de commerce de Rouen où tous les salariés mais aussi toute une ville et son agglomération répondront présents avec pour chacun d'eux, niché au fond de leur esprit, l'espoir que tout cela ne soit pas pas vain et que les juges octroieront une nouvelle chance à ce site emblématique de l'industrie locale.

 

                             tribunal-de-commerce-Rouen.jpg

Repost 0
Olivier MOURET - dans Rouen
commenter cet article
19 janvier 2013 6 19 /01 /janvier /2013 18:32

Manifestation-mariage-pour-tous-rouen-20-janvier-2013-02.jpg

 

Ce  samedi 19 janvier 2013, a eu lieu à Rouen une marche pour l'Egalité des droits (mariage, adoption, PMA...) pour tous les couples. Organisée par deux associations LGBT Rouennaises :  LGBT Droits de  Cité et  Gay Sneaker Normandie, cette manifestation a rencontré un très beau succès.  Malgré le froid et la neige, l'impressionnant cortège d'environ 2000 personnes a défilé dans la bonne humeur dans les rues de Rouen.


Cette manifestation a rassemblé de nombreuses organisations associatives, syndicales et politiques. De nombreux élus locaux ont également été présent du début à la fin de la marche avec notamment en tête du cortège Yvon Robert, le Maire PS de Rouen, ainsi que de nombreux adjoint(e)s, élus des autres villes de l’agglomération, députés…Durant cette manifestation où l’ambiance fut chaleureuse et festive, on pouvait croiser notamment Guillaume Bachelay, député de seine-maritime et numéro 2 du PS, Valérie Auvray, Conseillère Régionale, Claude Taleb ou Nicolas Mayer-Rossignol, vices-présidents de la Région …

 

Sans oublier les Petroplus représentés par Yvon Scornet et Nicolas Vincent, mes camarades jean-Claude Branchereau, Antoine Tredez, Arnaud Mouillard, Paul Lebouc ou encore Hervé Bateux.


Comme l’a écrit mon ami Nicolas Vincent sur Twitter « L'égalité c'est maintenant ! A la manif pour le mariage pour tous ! L'égalité tout le temps par tous les temps ».

 

 


 

 

Manifestation-mariage-pour-tous-rouen-20-janvier-2013-03.jpg

 

 

Manifestation-mariage-pour-tous-rouen-20-janvier-2013-01.jpg

 


 


Repost 0
Olivier MOURET - dans Rouen
commenter cet article
19 janvier 2013 6 19 /01 /janvier /2013 06:37

 

                                     Rose-des-Sables.jpg.

 

L'ouverture de la résidence pour personnes âgées "Rose des Sables" près de la gare de Rouen rive droite marque un tournant dans l'offre de logements sociaux à destination des seniors sur notre commune. Première construction neuve depuis 40 ans dans ce domaine, elle est la première pierre d'un vaste plan de constructions et de rénovation des résidences-services municipales afin de mieux répondre aux besoins de nos aînés.

 

                                     Rose-des-sables-2.jpg


Inauguration ce samedi à 11h00.

Repost 0
Olivier MOURET - dans Rouen
commenter cet article
31 décembre 2012 1 31 /12 /décembre /2012 05:18

Je voulais vous parler de Karima et d'Yvon qui, chacun à leur façon en menant des luttes exemplaires, représentent mes coups de coeur de l'année 2012. Par la même, je ne souhaite pas céder  au syndrome des bilans, remises et lauriers en tout genre; je laisse cela à des gens plus sérieux que moi. Mais juste avant d'ouvrir un nouveau chapitre de notre histoire, les remercier tous les deux de leur humanité et de leur abnégation.


                                   Soutien-VF.jpg

 

Karima Soulemani m'a appelé le 6 janvier dernier, m'expliquant l'éffarant destin annoncé des personnes âgées d'Arc V, promises à la rue dans quelques semaines. Pourquoi me diriez-vous ? par cupidité avant tout, par négligence et incompétence aussi. Une histoire de gros sous, de défiscalisation, de boites dans des boites, de faillites volontaires et de procès à tous les étages. Et nos anciens là-dedans ? Tout le monde s'en moque, à l'exception du personnel qui fera preuve d'une belle empathie pendant les six mois de prolongation d'activité, avant d'arriver à reloger dignement les 42 résidents restants. Tout cela aura été orchestré par Karima qui, sans jamais rien lacher, au mépris de sa santé et dernière représentante de l'administration, a choisi elle de faire passer les vieilles personnes d'abord. Elle a frappé à toutes portes et peu se sont ouvertes, mais cela a fini par payer. Alertée par Valérie Fourneyron, la Préfecture réagit et diligente une commission chargée du relogement et de mettre la pression sur la société gestionnaire. Karima qui est toujours restée dans l'ombre, explique chaque situation, chaque contexte familial, interpelle la presse, informe et rassure les familles, pleure en silence et puis .... ferme la porte un soir de juin, une fois le devoir accompli.

 

                                      Yvon-Scornet.jpg 

 

Yvon Scornet est lui en pleine lumière, sous les feux des projecteurs, des caméras et des micros depuis plus d'un an maintenant et, je crois que cela n'est pas tout à fait terminé. Certes, Yvon n'est pas l'unique représentant de l'intersyndicale des ex-Petroplus et je pense à chacun d'entre eux mais, Yvon incarne à lui tout seul les nouveaux héros de nos sociétés modernes. Pourquoi en sommes nous là ? par cupidité... tiens tiens !! par incompétence... encore!!! par appât du gain... toujours! Et l'on voudrait nous faire croire que les patrons sont des êtres supérieurs qui assurent emploi et bonheur à leurs salariés dans une vision sociétale idéalisée. Pauvres pigeons que nous sommes ! Voyez je m'emporte ! Yvon, lui ne se fâche jamais, quelque soit l'interlocuteur, puissant ou humble; il égrène inlassablement ses problématiques, ses propositions, ses souhaits avec une lucidité peu commune. Yvon est un grand homme, "un être humain" dirait Jean-Luc. A l'instar de ses collègues, de leurs familles et de tous les soutiens, je lui souhaite de réussir le 5 février prochain puisqu'il a survécu au 16 octobre dernier (!).


A tous les deux, un dernier merci pour les belles personnes que vous êtes et une bonne année à tous.

Repost 0
Olivier MOURET - dans Rouen
commenter cet article
11 décembre 2012 2 11 /12 /décembre /2012 05:46

 

 

 

                                      pont mathilde

 

45 jours sans Mathilde et, déjà une certaine routine qui s'installe. il n'y a rien de péjoratif ici dans le mot de routine, juste la notion de risque d'une baisse de vigilance peut-être. Car dans cette affaire, rien ne s'est passé comme prévu. Il faut dire que les prédicateurs et autre oiseau de mauvais augure délivrent leurs messages gratuitement ce qui est toujours sujet à caution.

 

 

Revenons aux faits: le lundi noir (12 novembre) n'a pas eu lieu et, pour tout dire la ville et son agglomération n'ont été paralysés qu'à deux reprises: le vendredi 23 novembre et le lundi 3 décembre à la suite d'accidents sur la A 150 entre Rouen et Barentin. Preuve est faite que le dispositif de contournement par le sud et l'ouest fonctionne dans les limites d'un seul et unique axe. Mais il faut cependant que quelques conditions soient respectées.

 

 

la première, c'est l'élan de civisme, de pragmatisme  parfois. De nombreux habitants qui délaissent leur véhicule quotidien, ont opté pour le bus ou le métro découvrant les joies d'un transport sûr, sans stress et plutôt plus rapide qu'attendu. Bien sûr, si vous êtes un accro de France-Info en mode symphonique, que les cris d'enfants vous rebutent, que l'auto constitue un prolongement de vous-même, vous êtes encore réticent mais dès le premier essai, vous risquez d'être convaincu. Reste que si fréquence est acceptable sur les lignes principales, elle demeure parfois faible par ailleurs, grevée par des horaires contraints. Quand à la tarification, elle ne baissera pas de si tôt: le marché conclu entre Veolia et la Créa pénalise financièrement cette dernière à chaque client supplémentaire. Comprenne qui pourra !

 

 

la deuxième, c'est l'éviction des camions du centre-ville, une bouffée d'oxygène qui fait l'unanimité. Même la très conservatrice UMP locale ne l'a pas réintroduit dans son guide pratique des solutions de comptoir. Seule la CCi s'obstine mais le clientélisme est évident ici. Il faudrait peut-être réfléchir à un aménagement camions sur la montée de la côte de Canteleu (A150), lieu accidentogène s'il en est et, continuer à faire respecter l'interdiction stricte en ville (l'irruption des camions sur les boulevards de la rive gauche le 23 novembre fut un facteur aggravant des embouteillages).

 

 

le troisième, c'est l'apport évident des forces de police dans la gestion de la fluidité. Cette régulation saluée par tous est cependant fatiguante pour les fonctionnaires affectés à cette tâche et coûteuse pour les institutions. Il faudra donc veiller à ne pas se relâcher et sur ce sujet, la Préfecture est le maillon faible, ayant visiblement du mal à maintenir cette action durablement.

 

 

Enfin, il ne faudrait pas oublier les quartiers proches du pont endommagé et notamment les grandes institutions comme le CHU, la faculté de médecine ou la Région qui souffrent au quotidien de cette situation. Il serait bon que par exemple, les autorités de régulation (Préfecture et Créa) prennent la mesure des difficultés de fonctionnements du CHU à tous les niveaux et, envisagent enfin des actions et des aménagements concrets permettant au 6ème hôpital français  par sa fréquentation, de remplir sa mission au service de nos concitoyens.

 

 

En attendant les travaux et, une réouverture dont personne ne peut fixer le moindre calendrier, continuons d'appliquer ces principes et, surtout soyons respectueux de chacun et de chacune dans nos déplacements quotidiens. Bonne route  

Repost 0
Olivier MOURET - dans Rouen
commenter cet article

Olivier-Mouret-UMA-Rouen.jpeg 

Bienvenue sur le Blog d'Olivier MOURET, mandataire de Maintenant La Gauche en seine-maritime, Adjoint au maire de Rouen en charge des Personnes âgées, président du groupe socialiste.

 

Contact : oliviermouret@yahoo.fr

 

Archives

http://img.over-blog.com/300x299/4/28/68/98/MLG76.jpg

Wikio - Top des blogs - Politique

http://labs.ebuzzing.fr