Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 décembre 2012 2 11 /12 /décembre /2012 05:46

 

 

 

                                      pont mathilde

 

45 jours sans Mathilde et, déjà une certaine routine qui s'installe. il n'y a rien de péjoratif ici dans le mot de routine, juste la notion de risque d'une baisse de vigilance peut-être. Car dans cette affaire, rien ne s'est passé comme prévu. Il faut dire que les prédicateurs et autre oiseau de mauvais augure délivrent leurs messages gratuitement ce qui est toujours sujet à caution.

 

 

Revenons aux faits: le lundi noir (12 novembre) n'a pas eu lieu et, pour tout dire la ville et son agglomération n'ont été paralysés qu'à deux reprises: le vendredi 23 novembre et le lundi 3 décembre à la suite d'accidents sur la A 150 entre Rouen et Barentin. Preuve est faite que le dispositif de contournement par le sud et l'ouest fonctionne dans les limites d'un seul et unique axe. Mais il faut cependant que quelques conditions soient respectées.

 

 

la première, c'est l'élan de civisme, de pragmatisme  parfois. De nombreux habitants qui délaissent leur véhicule quotidien, ont opté pour le bus ou le métro découvrant les joies d'un transport sûr, sans stress et plutôt plus rapide qu'attendu. Bien sûr, si vous êtes un accro de France-Info en mode symphonique, que les cris d'enfants vous rebutent, que l'auto constitue un prolongement de vous-même, vous êtes encore réticent mais dès le premier essai, vous risquez d'être convaincu. Reste que si fréquence est acceptable sur les lignes principales, elle demeure parfois faible par ailleurs, grevée par des horaires contraints. Quand à la tarification, elle ne baissera pas de si tôt: le marché conclu entre Veolia et la Créa pénalise financièrement cette dernière à chaque client supplémentaire. Comprenne qui pourra !

 

 

la deuxième, c'est l'éviction des camions du centre-ville, une bouffée d'oxygène qui fait l'unanimité. Même la très conservatrice UMP locale ne l'a pas réintroduit dans son guide pratique des solutions de comptoir. Seule la CCi s'obstine mais le clientélisme est évident ici. Il faudrait peut-être réfléchir à un aménagement camions sur la montée de la côte de Canteleu (A150), lieu accidentogène s'il en est et, continuer à faire respecter l'interdiction stricte en ville (l'irruption des camions sur les boulevards de la rive gauche le 23 novembre fut un facteur aggravant des embouteillages).

 

 

le troisième, c'est l'apport évident des forces de police dans la gestion de la fluidité. Cette régulation saluée par tous est cependant fatiguante pour les fonctionnaires affectés à cette tâche et coûteuse pour les institutions. Il faudra donc veiller à ne pas se relâcher et sur ce sujet, la Préfecture est le maillon faible, ayant visiblement du mal à maintenir cette action durablement.

 

 

Enfin, il ne faudrait pas oublier les quartiers proches du pont endommagé et notamment les grandes institutions comme le CHU, la faculté de médecine ou la Région qui souffrent au quotidien de cette situation. Il serait bon que par exemple, les autorités de régulation (Préfecture et Créa) prennent la mesure des difficultés de fonctionnements du CHU à tous les niveaux et, envisagent enfin des actions et des aménagements concrets permettant au 6ème hôpital français  par sa fréquentation, de remplir sa mission au service de nos concitoyens.

 

 

En attendant les travaux et, une réouverture dont personne ne peut fixer le moindre calendrier, continuons d'appliquer ces principes et, surtout soyons respectueux de chacun et de chacune dans nos déplacements quotidiens. Bonne route  

Repost 0
Olivier MOURET - dans Rouen
commenter cet article
7 décembre 2012 5 07 /12 /décembre /2012 10:10

 

                                                 pompe-a-essence.jpg

 

Comme chaque jour, les journaux nous abreuvent de mauvaises nouvelles, prenant un manifeste plaisir en rajoutant des pierres dans le jardin du gouvernement, sans toujours vérifier la véracité ou les conséquences du poison qu'ils diffusent peu à peu. Je voudrais donc revenir rapidement sur les propos tenus vendredi dernier avec l'arrêt du dispositif gouvernemental sur les carburants: Que n'a-t-on pas entendu ? tout y est passé depuis l'indigent jusqu'au crapuleux: attiser les peurs, stigmatiser les autres, prédire le pire, éradiquer toute espoir, tel fut cette journée noire. Nicolas Sarkozy occupé dans ses histoires de famille a trouvé des substituts, les journaleux transgréssifs se chargent de poursuivre son oeuvre.

 


Au bout du compte malgré toutes les annonces, j'ai envie de dire qu'il ne s'est rien passé, je dirai même plus l'essence a baissée. La vérité est curieuse et, les conseilleurs n'étant pas les payeurs.... à vous de juger.... 

Repost 0
5 décembre 2012 3 05 /12 /décembre /2012 06:12

 

                                              Shell

L'épuisant feuilleton Petroplus se poursuivra donc jusqu'à vendredi avec le délibéré du tribunal de commerce de Rouen. Si le dossier peut paraître confus ou obscur pour beaucoup, il pourrait pourtant s'éclaircir rapidement à la condition que Shell, propriétaire historique du site fasse preuve de bon vouloir afin de permettre une cession dans de bonnes conditions au groupe NetOil qui demeure à ce jour le meilleur candidat à la reprise.

 


Loin des hypothétiques libyens ou des "indésirables" iraniens, la proposition de reprise ferme déposé par NetOil-BP-Hyundai repose sur une cession de la raffinerie en activité, cependant l'annonce recent du groupe Shell de ne pas prolonger le contrat de processing au delà du 15 décembre, entraînerait un nouvel arrêt qui serait funeste pour le site. Le coup d'un arrêt étant d'environ 40 millions d'euros, personne ne pourrait supporter cette charge supplémentaire et inutile, uniquement lié a la décision de Shell.

 

 

Shell a prardoxalement beaucoup à perdre dans cette affaire. Au delà d'une image de marque en chute libre dans notre pays, fruit d'une rigidité absolue dans la conduite de l'entreprise, balayant les institutions quelque soit petites (mairie de Rouen et le terrain de la rue Desseaux) ou grandes (État et les promesses non tenues), la société a cependant des intérêts non négligeables à Petit-Couronne car, certains des produits pétroliers fabriqués sur le site sont non importables et, ils alimentent d'autres entités liées à Shell dans tout le nord du pays. Sans parler bien sûr des contrats d'exploitation pétroliers dans notre pays (Guyane) qui pourraient être remis en cause en cas d'achoppement du dossier Petroplus.

 

           Automne-2012-198.jpg

 


 

Comme l'ont rappelé Yvon Scornet, toujours impeccable dans son analyse lucide de la situation: "Si Shell se démet, je ne réponds plus de rien", et Guillaume Bachelay, formidable VRP du site: " il est indispensable que Shell prolonge de plusieurs semaines le contrat de processing .... Avec les salariés et leurs représentants, je demande une nouvelle fois aux pouvoirs publics d’obtenir de Shell qu'il renonce à sa décision de mettre fin au contrat de processing à la mi-décembre et qu'il le prolonge suffisamment pour que les repreneurs déclarés ou qui se déclareraient consolident leurs offres." la balle est désormais dans le camp de la Major pétrolière et de son représentant français Patrick Roméo.

 


Tout recul, tout obstacle supplémentaire, toute condition nouvelle serait vécu comme une provocation par des salariés à bout, comme l'illustre malheureusement le décès subi de l'un d'entre eux lundi dernier. 

 

                                                                                         à Robin Barnay                    

 


Repost 0
Olivier MOURET - dans Rouen
commenter cet article
4 décembre 2012 2 04 /12 /décembre /2012 06:14

                      nicolas vincent

 

 

Mardi 4 décembre 2012, le tribunal de commerce de Rouen doit se réunir pour examiner les conditions de poursuite d’activité de Petroplus. A cette occasion, les salariés et l’intersyndicale de la raffinerie de Petit-Couronne appellent au rassemblement dès 10h devant le tribunal de commerce. Les élus sont également invités à venir avec leurs écharpes tricolores.

 

                                   badge raffinerie

Concernant les dossiers de reprise, la date limite de dépôts des offres a été repoussée au 5 février 2013.

Repost 0
3 décembre 2012 1 03 /12 /décembre /2012 05:06

                                       Medias-fiction.jpg

 

Il y a quelques temps, je m'épanchais sur ce même blog des dérives de nos médias qui en  un demi-siècle, ont quitté fort heureusement le journalisme de propagande pour muter fort malheureusement en journalisme de transgression. Je reviens sur ce sujet en m'attachant à un autre aspect des déviations de nos médias radiophoniques ou télévisuels surtout: le roman d'anticipation, pardon! le récit d'anticipation enfin c'est presque pareil.

 

 

Prenons pour exemple les infos de la semaine écoulée, on nous annonce un jour la fin des téléphones portables en voiture. Sur quelles bases? Et s'en suit toute une litanie de reportages sur des VRP accros par nécessité et productivisme accru à leurs chers, très chers smart-phones.  Puis, le gagnant rafle 100% des mises, empoche plusieurs dizaines de millions d'euros; un député émet l'idée d'une taxe sur les gains, ignorant peut-être que le prélèvement conséquent d'ailleurs a lieu à la source et, nous voilà en immersion au comptoir du bar-Loto-PMU "Le chien qui fume" où chacun devise sur cet État qui ne pense qu'à taxer les petits ou lieu de s'attaquer aux richards qui jouent en bourse. Enfin, depuis jeudi dernier, nous assistons à une surenchère sur la fin du dispositif sur l'essence et les 3 à 6 cts de remise à la pompe financé par l'Etat et... tous les micros se tendent vers les lobbies de tous poils mais surtout les plus droitiers afin de décrier l'indigence gouvernementale, sans se préoccuper le moindre du monde des conséquences réelles, de savoir si le prix a varié depuis trois mois si la consommation stagne ou pas... J'arrête là, j'overdose de tous ces tabloids.

 

 

L'indépendance de l'information est bien évidemment l'un des piliers majeurs de la Démocratie et, il n'est pas question dans mes propos de revenir dessus. La diversité de l'information permet d'ailleurs de garantir l'expression du plus grand nombre...Alors ! Pourquoi assistons-nous à cette course à l'échalote permanente où chacun s'arrache le même témoignage sans chercher un autre angle (songez à la tournée des Balkany dans l'épisode 5 de l'UMPopcorn)? Où est l'information qui analyse, explique et décrypte des évènements CONCRETS? Le summum a été atteint avec Arcelor-Mittal et la reprise en boucle de la colère du très respectable syndicaliste CFDT Edouard Martin. En quelques minutes, tous les médias, je dis bien tous, ont basculé dans HARO sur l'Etat, État qui laisse les pauvres sidérurgistes de Florange aux mains du grand méchant loup Mittal qui va pas sauver les emplois et qui va dévorer tout le monde tout cru, alors que ce même État était raillé pour sa scandaleuse attitude archaïque et néo-soviétique, en ayant émis l'hypothèse d'une nationalisation temporaire pour faire pression sur le groupe familial indien et multimilliardaire.

 

                                          olivier-mazerolle.JPG

 

Messieurs les journalistes, Réveillez-vous. Au lieu d'imaginer la suite de l'histoire sans fin en direct permanent qui conduit inévitablement au pétage de plomb type Olivier Mazerolle. Reprenez votre ouvrage: informez-nous, retrouvez cette part d'éthique nécessaire dans toute activité humaine sinon, c'est tout à chacun qui peut se lancer dans ce journalisme à la petite semaine. Imaginez si chacun s'exprime sur: Nicolas Zuili, descendant des aztèques est-il un  prédicateur cataclysmique paré d'une toge romaine ? Hervé Morin a-t-il pu réellement foulé la plage d'OMAHA Beach? Mélenchon II, candidat aux municipales 2014 d'Henin-Beaumont pour une revanche..... et ainsi de suite.

 

Imaginez un peu..Ah c'est déjà fait, alors tant pis pour nous !!

Repost 0
30 novembre 2012 5 30 /11 /novembre /2012 17:19

Arcelor.jpg       

                                                                     Petroplus1.jpg


 

François Hollande a annoncé que le redressement dans la justice serait le maître mot de son mandat. Le redressement productif est une priorité absolue du gouvernement de Jean-Marc Ayrault. Les « plans sociaux » et les fermetures d’usines se multiplient. Nombre de ces décisions, différées après les présidentielles, sont les conséquences de dix ans de politique de droite conduisant à la désindustrialisation du pays. L'expérience nous l'a appris : toute activité fermée ne sera pas ré-ouverte de sitôt et risque de ne plus jamais pouvoir s’implanter en France.



Face à l'urgence de la situation, face au risque majeur de désertification économique de régions entières, face à la nécessité absolue de sauvegarder notre outil industriel et nos savoir-faire, pour être prêt le moment venu à participer à la reprise de l'activité, nous allons agir.

 


 

Les militants socialistes appuient toutes les initiatives du gouvernement en affirmant que la solidarité avec les salariés ne se limite pas à des paroles.



 

 Les salariés de notre pays doivent savoir que la puissance publique est prête à s'engager:


- pour la sauvegarde de l'emploi,

- pour la défense des secteurs clefs de l’industrie.

- pour favoriser sa mutation et sa modernisation.


Pour y parvenir, il nous faut au plus vite  adopter les mesures législatives contenues dans le projet présidentiel:   l’obligation de reprise lorsqu’un repreneur crédible existe,  l’interdiction des licenciements boursiers,  la modernisation et la consolidation des SCOP ( reprise d'une entreprise par les salariés eux-même),   la mobilisation du capital public à travers la Banque Publique d’Investissement, l'intervention de l'Etat si nécéssaire.

 


 

Pétroplus - Grand Couronne à l'image d' Arcelor - Florange mobilise toute notre attention et celle du gouvernement car ces fleurons de l'industrie française le mérite.

 

 


Ces actions vers ces deux entités ne doivent pas être uniquement symboliques: elles doivent s’accompagner d'une part, d’une réflexion stratégique sur l’avenir de la filière acier en France, d'autre part, d'une réflexion sur la transition énergétique.

 


 

Tous les socialistes et tous les citoyens doivent s'engager aux cotés du gouvernement dans une vaste campagne de mobilisation, pour faire du redressement productif une priorité de l'action publique.


Repost 0
Olivier MOURET - dans PS
commenter cet article
28 novembre 2012 3 28 /11 /novembre /2012 06:16

                                                         

http://img.over-blog.com/300x234/1/19/53/86/laurent_fabius.png

 

 

"Maintenant la Gauche Seine-Maritime" se réjouit de la position réaffirmée par la voix de Laurent Fabius, ministre des affaires étrangères : La France votera en faveur d'un statut d'Etat non membre à l'ONU pour la Palestine.

 


Le président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, doit demander jeudi aux Nations unies d'accorder ce statut à la Palestine, se disant prêt à entamer des pourparlers avec Israël une fois qu'il l'aura obtenu.

 


Nous saluons le travail mis en oeuvre par la France depuis l'élection de François Hollande à la présidence de la République et la nomination de Laurent Fabius comme titulaire du Quai d'Orsay : notre pays a retrouvé sa position équilibrée qui lui permet d'être un médiateur impartial et efficace entre les peuples arabes et l'Etat d'Israël, alors que Nicolas Sarkozy s'était aligné sur les positions les plus droitières du Likud et du gouvernement réactionnaire de Benyamin Nethanyahu. Nous en avons vu les résultats lors des négociations en vue d'une trêve entre les groupes palestiniens qui contrôlent la bande de Gaza et l'Etat d'Israël.

 



Il est temps désormais d'avancer à nouveau vers la reprise des négociations de Paix qui doivent garantir la sécurité des Israéliens et un Etat souverain, viable et démocratique aux Palestiniens dans les frontières de 1967.


Nous espérons que les élections législatives anticipées en Israël soient une étape sur ce chemin, comme la sanction que laissent entrevoir les sondages à l'encontre de l'alliance Likud/Ysraël Beytenu ; la renaissance de Avodha (parti travailliste), enfin débarrassé de la figure d'Ehud Barak (qui l'avait abaissé puis abandonné en janvier 2011), et la détermination du Meretz (gauche travailliste et pacifiste) nous semblent également des bases utiles et nécessaires pour l'avenir.


                                                                  Pouria

A titre personnel, je tiens à saluer et à adresser des remerciements particuliers au député Pouria Amirshahi pour son volontarisme et son abnégation sur ce dossier comme sur bien d'autres d'ailleurs.

 

Repost 0
23 novembre 2012 5 23 /11 /novembre /2012 06:29
Où quand la réalité dépasse et de loin la fiction !!

Aprés l'épisode 1 l'enlèvement de Rachida,"La Guerre des Trois" se poursuit: épisode 2 La trahison de François.   

"La Guerre des Trois" se poursuit: épisode 2 Le coup de poignard de Caïn ....pardon de François.   

 "il n'y a plus de leader naturel du parti" c'est une déclaration non ?  

"La Guerre des Trois" épisode 3: François ou le coup du lapin. Il faut tirer le premier Copé

 

 

"La Guerre des Trois" n'aura-t-elle pas lieu ? drappé en Saint-Louis appelle à l'unité   

"Guerre des trois: le quatrième homme s'appelle Xavier: Un pour tous, tous désunis"     

Repost 0
21 novembre 2012 3 21 /11 /novembre /2012 19:56

 

http://img.over-blog.com/300x149/4/28/68/98/Maintenant-La-Gauche-LOGO.png

 

Communiqué de "Maintenant La Gauche" :

Emmanuel Maurel, les premiers signataires et les militants de Maintenant la Gauche au Parti socialiste lancent dans toutes les fédérations une campagne de mobilisation des socialistes pour sauver Petroplus et Florange.

Le redressement productif est une priorité absolue du gouvernement de Jean-Marc Ayrault. Nous savons qu’il faudra du temps pour remonter la pente. Des décisions doivent être prises en priorité.

Les « plans sociaux » et les fermetures d’usines se multiplient. Nombre de ces décisions, différées après les présidentielles, sont les conséquences de dix ans de politique de droite conduisant à la désindustrialisation du pays.

Les militants socialistes doivent être à l’offensive. Face à l’urgence de la situation, face au risque majeur de désertification économique de régions entières, face à la nécessité absolue de sauvegarder notre outil industriel et nos savoir-faire, il faut agir vite. Le parti socialiste est le parti de la justice sociale et de progrès. Il doit être celui qui s’oppose au démantèlement de l’outil productif français.

La solidarité avec les travailleurs ne doit pas se limiter à des paroles et des aides ponctuelles : les salariés de notre pays doivent savoir que la puissance publique s’engagera pour la sauvegarde de l’emploi, défendra les secteurs clefs de l’industrie et engagera sa mutation et sa modernisation.

Pour mettre en œuvre cette stratégie, nous devons au plus vite nous mobiliser pour adopter des mesures législatives qui prévoient :

  • L’obligation de reprise lorsqu’un repreneur crédible existe ;
  • L’interdiction les licenciements boursiers, sur le modèle de la proposition de loi adoptée par la majorité sénatoriale au 1er semestre 2012 ;
  • La modernisation et la consolidation des SCOP (droit de priorité pour la reprise par les salariés, statut de la forme transitoire de coopérative d’actionnaires minoritaires, etc.)
  • Des nationalisations, fussent-elles provisoires. Les privatisations de nombre de nos industries ont été une véritable catastrophe : l’état actuel des grands secteurs que nous avons privatisés (chimie, aluminium, santé, acier…) permet d’en mesurer les dégâts.
  • La mobilisation du capital public à travers la Banque Publique d’Investissement

 Arcelor-Florange et de Petroplus méritent une action forte pour ouvrir une phase de redressement. Nous proposons de procéder à des nationalisations temporaires, dans l’attente d’un repreneur fiable prêt à rester durablement. Cette action ne doit pas être un simple symbole : elle doit s’accompagner d’une réflexion stratégique sur l’avenir de la filière acier en France, d’une réflexion sur la transition énergétique et soutenir des recherches pour que nous ne prenions aucun retard technologique.

>>> la résolution Petroplus Florange proposée par Maintenant la Gauche

 

Le Blog de Maintenant La Gauche en seine-maritime : http://uma76.over-blog.com

Repost 0
20 novembre 2012 2 20 /11 /novembre /2012 11:35

                              Beauvau.jpg 

le ministère de l'intérieur, place Beauvau,  à quelques mètres de l'Elysée, à porter de voix de ceux qui le 6 mai dernier ont suscité l'espoir d'un changement profond, l'espoir que la Justice et l'Egalité seraient l'horizon du changement, que la Fraternité ne serait pas que ces quelques lettres sans grande signification inscrites au fronton de nos édifices publics mais bien une nouvelle ligne de conduite pour une République qui en a manqué pendant dix ans.


 

Cette tente pour un enfant prénommé Wilfried, né sur notre territoire d'une mère d'origine camerounaise en situatiton règulière pendant sept ans puisqu'elle était venue en France avec le statut d'étudiante avant de le perdre récemment. Ils sont tous deux menacés d'expulsion vers le Cameroun. Rassurez-vous, le pays n'est pas en guerre, ni aux mains d'une quelconque dictature bolchévique ou militaire. Non, cet enfant de deux ans et demi présente une allergie sévère aux œufs et à l'arachide, allergie qui le mettrait directement en danger dans un pays où « la présence d'arachides est importante, où l'accès aux soins est limité, où la vie de cet enfant serait en danger » affirment les médecins spécialistes qui le suivent au CHU de Rouen.

 

                                Soutien Wilfried photo PN E.Ropiquet

 

 

Wilfied dont la situation de santé est précaire bénéficie d'un Progamme d'Accompagnement Individualisé à l'école maternelle Brévière de Rouen. Sensibilisés par les parents d'élèves, les élus ont vite mesuré la dangerosité potentielle d'une telle expulsion et, ils ont bien volontiers favorisé la cérémonie du 27 octobre dernier où le maire de Rouen Yvon Robert a procédé au baptême républicain de Wilfried avec pour marraine, Sophie Cart-Granjean, parent d’élève, et trois  parrains: Didier Chartier (PCF), Jean-Michel Bérégovoy (Verts) et moi-même. Un parrainage pluriel qui aurait dû aider et permettre la régularisation rapide d'une situation qui n'aurait jamais dû en arriver là de l'aveu même des policiers rompus à cet exercice sous le mandat précédent .


 

Et pourtant, après moults échanges avec la Préfecture, qui droit dans ses bottes depuis six mois maintenant, ne veut plus décider de rien et qui renvoie tous ces dossiers vers le ministère, la situation semble bloquée. Le ministère est lui même engorgé de situations plus  complexes les unes que les autres et, qui au lieu de démonter les camps de roms, ferait mieux de donner les nouvelles règles en matière de sans-papiers et de maintien sur le territoire afin que le changement voulu par tous se traduise concrètement par une volonté politique emprunte de justice et d'humanité.


 

Wilfried et sa maman doivent légitimement demeurer sur notre territoire et, je souhaite que tous et toutes puissent se mobiliser pour permettre que le bon sens l'emporte.


 

Blog du comité de soutien : soutiendewilfried.blogspot.com.

Repost 0

Olivier-Mouret-UMA-Rouen.jpeg 

Bienvenue sur le Blog d'Olivier MOURET, mandataire de Maintenant La Gauche en seine-maritime, Adjoint au maire de Rouen en charge des Personnes âgées, président du groupe socialiste.

 

Contact : oliviermouret@yahoo.fr

 

Archives

http://img.over-blog.com/300x299/4/28/68/98/MLG76.jpg

Wikio - Top des blogs - Politique

http://labs.ebuzzing.fr