Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 décembre 2015 5 11 /12 /décembre /2015 16:19
La Normandie unie derrière Nicolas Mayer-Rossignol

Nous sommes aujourd'hui unis pour mener la Gauche à la victoire, la Gauche toute entière qui porte les valeurs des normands, fiers de vivre dans une région de progrès et de solidarité. Une Gauche qui a toujours fait ce qu'elle disait, une Gauche dont le projet est réalisable quand tant d'autres promettent utopies et billevesées, une Gauche qui rapprochent la population quand les haineux ne souhaitent que la démembrer. Alors dimanche prochain, il n'y a aucun doute:

 

je glisserai comme vous le bulletin de la liste d'union menée par Nicolas Mayer-Rossignol

La Normandie unie derrière Nicolas Mayer-Rossignol
8 décembre 2015 2 08 /12 /décembre /2015 06:03

Malgré un participation inferieur de 2,5 points à la moyenne régionale (47,60% contre 50%) mais supérieur à la moyenne des grandes villes normandes, la capitale de la Normandie a largement contribué au bon score du président sortant en placant Nicolas Mayer-Rossignol largement en tête avec 32,51% des suffrages soit 8498 voix.

 

Le large rassemblement des forces de gauche et de progrès, acté dès le lendemain du 1er tour, va permettre d'accentuer cette dynamique en portant le plus jeune président sortant de France à la tête de la Normandie unifiée dimanche prochain 13 décembre.

Rouen vote Nicolas Mayer-Rossignol
4 décembre 2015 5 04 /12 /décembre /2015 19:25
Pour la Normandie avec Nicolas Mayer-Rossignol
3 décembre 2015 4 03 /12 /décembre /2015 18:54
La Santé pour tous les normands avec Nicolas Mayer-Rossignol
La Santé pour tous les normands avec Nicolas Mayer-Rossignol
24 novembre 2015 2 24 /11 /novembre /2015 07:09
La Normandie avec Nicolas Mayer-Rossignol

Régionales en Normandie

Avec Nicolas Mayer-Rossignol

 

Au premier tour en Normandie, votons Nicolas Mayer-Rossignol et au second tour pour la victoire de la gauche et des écologistes rassemblés. Il reste peu de temps mais si nous mettons toutes nos forces dans la bataille, nous pouvons gagner.

 

Le 13 novembre est une épreuve douloureuse pour le peuple français... Elle nécessite encore davantage que les forces progressistes se rassemblent dans un commun combat contre la barbarie, au nom de la République, de la culture, de la laïcité, de la liberté ... sans oublier la question sociale. Dans ce contexte dramatique la campagne des régionales doit se poursuivre avec d'autant plus de détermination et plus que jamais le souci de l'unité...

 

Un bon bilan de toute la gauche

 

Le bilan des deux régions normandes gérées par la gauche est bon. Les politiques mises en œuvre ont permis «d’amortir» la crise et ses effets. Politiques énergétique de pointe, politiques de développement économique pour les entreprises innovantes et créatrices d'emploi, politiques en faveur des services publics, des lycées, des circuits courts … on pourrait multiplier les exemples ! Les deux régions normandes sont dirigées par des exécutifs regroupant toute la gauche.

Du fait de compétences renforcées, et avec ce bilan, confier la Normandie à la droite, voire à l’extrême droite signifierait la destruction de tout ce qui a été engagé.

 

Une élection n’est jamais jouée à l’avance. Pour unir toute la gauche au second tour

 

Le rassemblement le plus large de la gauche a été recherché par nos candidats dès le premier tour.Malheureusement, pour des raisons liées à la politique gouvernementale, les autres forces de gauche et les écologistes ont chacun choisi de présenter sa propre liste au premier tour. EELV a toutefois affiché clairement sa volonté d'union au second tour. L’unité doit se faire au deuxième tour : diriger ensemble un Conseil régional ce n’est pas la même chose que de participer ou non à un gouvernement dirigé par Manuel Valls et Emmanuel Macron !

 

Certains aspects de la politique gouvernementale handicapent la campagne de nos candidats pour les régionales. Certains à gauche croient pouvoir se renforcer en affaiblissant le parti socialiste, en assimilant la gauche de gouvernement à la droite. Mais le résultat c'est que toute la gauche en paiera le prix ! Et surtout nos concitoyens. Les divisions de la gauche au plan national se répercutent dans les différents territoires souvent dans une grande confusion et sans toujours la solidarité nécessaire. Rien ne le justifie. Au contraire, des alliances claires à gauche sur un bilan et un projet partagés constitueront un élément du rapport de forces pour des inflexions au plan national. Il faut y travailler encore et encore...

28 avril 2015 2 28 /04 /avril /2015 04:42
Rencontre avec les survivants de l'horreur nazie

Vendredi dernier (24 avril), des lycéens venus des quatre coins du département accompagnés de leur professeur d'histoire le plus souvent, ont pu assister à un évènement rare. Ces 350 lycéens étaient réunis au cinéma Omnia de la ville de Rouen à l'occasion du 70 ème anniversaire de la libération des camps de concentration, afin d'échanger avec les derniers survivants de ces camps de l'horreur.

 

Gérard Khaité, le président de l'association Mémoires Normandes Contemporaines qui organisait cette rencontre, avait planté le décor dès les premières minutes, évoquant la France sous l'occupation, lui qui était resté caché pendant cinq ans échappant ainsi à la rafle fatale.

Et puis... le Colonel Thomas, grand résistant et déporté à Dachau s'est mis à raconter son histoire et, comme à chaque fois l'auditoire s'est tu ........puis il s'est mis à trembler d'effroi..... car derrière la force des mots, les images se sont forgées les unes derrière les autres ....terribles et inconcevables pour nos esprits d'aujourd'hui.

Il y eu encore cette femme qui a vu ses parents arrêtés devant elle parce qu'ils étaient communistes et qui ne les a jamais revus vivants. La petite Catherine avait cinq ans et sa vie ne fut plus jamais la même..........

 

Les premiers échanges avec les jeunes furent bien sûr timides mais.... l'envie de transmettre de se comprendre entre deux générations aussi dissemblables l'emporta bien vite et chacun reprit sa route en ayant le sentiment justifié d'avoir vécu un instant unique.

 

Merci au chef d'orchestre, Claude Sokolski, pour son acharnement à la réalisation de cette journée.

Rencontre avec les survivants de l'horreur nazie
31 mars 2015 2 31 /03 /mars /2015 06:35

Une métropole confortée mais un département qui bascule...

Départemantales: la gauche majoritaire à Rouen ...
23 mars 2015 1 23 /03 /mars /2015 06:53

Dimanche prochain, la gauche doit à nouveau se mobiliser et s'unir.

Elle doit s'unir au nom d'une valeur fondamentale qui la traverse toute entière: la solidarité envers nos concitoyens dont le Département est le vecteur.

Les résultats des cantons rouennais: la gauche unie doit l'emporter
20 mars 2015 5 20 /03 /mars /2015 06:29

...puisqu'on en a encore le droit !

Votons dimanche ...
17 mars 2015 2 17 /03 /mars /2015 06:59
la Solidarité est dans notre ADN

Ils sont six, trois femmes et autant d'hommes, candidates et candidats aux élections départementales. Ils sont six rouennais investis, divers et expérimentés, jeunes et engagés avec le même désir: contribuer à renforcer les solidarités départementales vis à vis des plus jeunes, des adolescents, des personnes en situation de handicap, des seniors. Car ce qui fait battre le cœur de ces candidats comme de tous les candidats socialistes: c'est bien cette Solidarité inscrite dans notre ADN comme le martèle Nicolas Rouly, le jeune et dynamique président de notre département à chacune de ses interventions.

 

 

Et il a bien raison d'enfoncer le clou sur ce sujet. En effet, le département de Seine Maritime, 10ème par sa population, 6ème par son budget global, consacre chaque année près de 50 % de ses dépenses (806 M d'euros) aux prestations sociales comme l'APA (Allocation Personnalisée pour l'Auotnomie des personnes âgées), La PCH (Prestation Compensatoire du Handicap) ou le RSA (Revenu de Solidarité et d'Autonomie) mais aussi à l'accompagnement et la protection des mineurs, des femmes battues et des personnes les plus fragiles quelque soit leurs âges sans oublier la construction et la renovation des résidences et établissements accueillants ces différents publics. La liste est longue et bien du travail reste à faire...

 

 

Alors, quand on entend l'opposition republicaine crier à la gabgie, qu'il faut reduire de moitié les personnels dédiés à ces missions tout en affirmant qu'elle sera plus solidaire encore: on se pince ! Il est vrai qu'en matière de solidarité, ils en connaissent un rayon les Trassy-Paillogues, Mirville, Martin et autre Lejeune car ils ont déjà sevi dans une autre époque où le président du conseil Général cumulait jusqu'à cinq mandats, ou plus recemment lorsque le département s'offrait bateaux, avions, tableaux ...sur le dos du contribuable. OUi la droite d'aujourd'hui n'est pas différente de celle d'autrefois et les recettes sont du même acabit.

 

 

Notre département protège ses concitoyens.  Faisons en sorte que les rouennaises et les rouennais puissent continuer de benéficer demain d'une politique juste et responsable,  avec une équipe jeune dynamique et paritaire

la Solidarité est dans notre ADN