Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 juillet 2013 2 30 /07 /juillet /2013 06:13

 

A 24 heures de la fin annoncée du plus grand racket organisé ces dernières années, il ne manquerait plus qu'un quart de la somme reclamée par les banques pour solder les comptes de campagne présidentielle de l'UMP et de son co-emprunteur.

 

 

Et voilà que l'on apprend par la bouche de Pécresse la tigresse qu'un nouveau délai serait accordé compte tenu du haut niveau actuel de souscription à savoir 8,5 millions d'euros et qu'elle invite sans vergogne les militants et les démocrates (sic) à redoubler d'efforts, qu'elle a déjà versé 2000€ comme chaque parlementaire et que ce geste de générosité sera rendu 10 fois aux contributeurs.

 

 

Ce discours est proprement hallucinant et peut se résumer ainsi: "faire payer les pots cassés par d'autres que ceux qui les renverser". En agissant ainsi, les dirigeants de l'UMP ne cherchent même plus à sauver l'ex-capitaine de leur navire échoué mais bien à renflouer leur rafiot pour leur propre compte. Car, avec en ligne de mire, la perspective des sanglantes batailles pour la prise de contrôle d'un appareil qui peut conduire au sommet, chacun agite sa parure pour paraître aux yeux des amis de la violette de Neuilly le plus respectueux de la pensée sarkozienne et obtenir l'adoubement du plus grand nombre.

 

 

En attendant, et à la vue de ce triste spectacle, je me dis vaguement qu'ayant ainsi trouvé une telle somme en un mois, cela laisse rêveur quand aux capacités contributives de nos concitoyens pour le bien public et qu'ils existent bien des marges pour équilibrer nos comptes avant d'envisager des coupes dans les dépenses sociales.

 

Dessin par Baudry

Quand l'UMP s'en met plein les poches
Repost 0
25 juillet 2013 4 25 /07 /juillet /2013 07:59

 

Le nombre de demandeurs d’emploi a donc encore augmenté en juin mais cette hausse limitée, laisse penser que nous sommes dans une phase de ralentissement. Le volontarisme affiché par le président Hollande par cette formule: "inverser de la courbe du chômage d’ici la fin de l’année" semble aujourd'hui à portée de main.



Pour atteindre cet objectif majeur, un grand nombre d’outils ont été mis en place depuis un an : emplois d’avenir, contrats de génération, allongement de la durée et du nombre de contrats aidés, renforcement des filières d’avenir, augmentation du nombre de fonctionnaires dans les services publics clés....Ainsi, le nombre d'emplois d’avenir signés ne cesse de croître, plus de 40 000 à ce jour et, une hausse significative est attendue à la rentrée scolaire. De plus, le gouvernement a lancé un plan « formations prioritaires pour l’emploi », qui permettra à 100 000 demandeurs d’emploi d’obtenir une formation dans des filières qui connaissent un manque chronique de main d’oeuvre.



Enfin, la bonne nouvelle vient de la jeunesse avec pour la seconde fois consécutive, une baisse du nombre de demandeurs d’emploi de moins de 25 ans. 

 


L’effort pour l’emploi doit être poursuivi et amplifié. C’est dans cette direction qu'ils nous faut tous aller ensemble: gouvernement, majorité et partenaires de gauche.

Repost 0
23 juillet 2013 2 23 /07 /juillet /2013 05:01

Communiqué de presse d'Harlem Désir, Premier Secrétaire du parti socialiste

 

 

 

Je condamne avec la plus grande fermeté les propos stupéfiants et intolérables de Gilles Bourdouleix, député-maire UDI de Cholet, qui a déclaré, en parlant des gens du voyage, que « Hitler n’en a peut-être pas tué assez ».

Ces propos sont abjects et placent leur auteur en dehors du camp républicain. Rien ne peut les justifier ou les excuser.

Ces propos témoignent d’une libération de la parole raciste extrêmement préoccupante. Les déclarations inacceptables des responsables politiques de droite sur les Roms et les gens du voyage, qui se sont multipliées dernièrement, doivent s’arrêter immédiatement. Ces déclarations illustrent la dangereuse surenchère dans laquelle la droite est engagée avec l’extrême droite : Christian Estrosi a récemment livré son « mode d’emploi » contre les gens du voyage, à la suite de Jean-Marie Le Pen qui avait lui-même évoqué leur « présence urticante et odorante ».

Au nom des Socialistes et en mon nom personnel, je forme le vœu que la justice soit immédiatement saisie et que soient engagées les poursuites nécessaires contre Gilles Bourdouleix.

 

Repost 0
16 juillet 2013 2 16 /07 /juillet /2013 05:23

A l'heure où j’écris ces lignes, il ne reste plus que 15 jours pour tenter de remporter cette fabuleuse course aux trésors. Déjà plus de cinq millions d'euros sont venus abonder cette loterie d'un genre nouveau où la mise moyenne s’élève à 150€. Les 35 000 participants à ce jour espèrent ainsi un retour rapide sur investissement en s'attirant les bonnes grâces de l'ex-président et néo candidat.

 

 

Quelle formidable tour de passe-passe pour l'ancien pensionnaire de l'Elysée dont le destin financier est lié par la force des choses à celui de l'UMP et qui espère bien avec ce vrai-faux retour, se refaire une santé à bon compte et, conserver ainsi sa conséquente cagnotte. Il faut dire qu'il pourrait en avoir besoin, que l'homme a des échéances peu réjouissantes face à lui. En effet, ils sont neuf à se dresser devant lui.: six hommes et trois femmes. Ils sont tous juges d'instruction. Certains sont en charge d'un dossier, d'autres sont impliqués sur deux ou trois des casseroles sarkoziennes. De Karachi à Tapie, cinq procédures sont en cours et une seule, la dernière est couverte par l'immunité.

 

 

Alors, cette souscription nationale, une première, pour sauver un président déchu est un formidable bain de jouvence digne de l'oncle Picsou. L'homme savoure sa popularité, mesure son influence et sonde la betise humaine. Car il n'est pas dupe de ces déclarations enflammées, des sourires et des violettes qui parsèment son chemin. Ce n'est pas lui qu'on aime vraiment, pas plus qu'il ne les aime en retour, il deteste la plupart des gens d'ailleurs. Ce qu'ils souhaitent tous, c'est le retour des privilèges: des allègements fiscaux aux arrangements entre amis. Telle est la motivation des participants au Sarkothon, l'espoir d'un retour sur investissement je vous dis.

Qui va gagner le Sarkothon ?
Repost 0
9 juillet 2013 2 09 /07 /juillet /2013 05:36

Telle pourrait être la devise du jour. Une parmi tant d'autres avouons-le car les sujets ne manquent pas dans cette maison minée par les querelles, lézardée par les dettes, dé(cré)pitée depuis la défaite. Alors, quand la maison brûle et que l'huissier frappe à la porte vermoulue, il faut bien revenir sur scène.

 

Un nouveau spectacle a donc été monté en urgence avec quelques artistes certes mais surtout beaucoup de mercenaires recrutés dans les tavernes des alentours. Résultat: le spectacle comporte plus de clowns aux casiers judiciaires bien remplis que de trapezistes de haut vol. Comble du spectacle, le ticket d'entrée a été revu à la hausse afin de venir en aide au chef des faussaires qui vient de tomber pour fraude aux elections à la manière d'un Al Capone tombé pour fraude fiscal en son temps.

 

Grand bateleur du sarkothon, Henri Guaino, l'homme qui juge illégitime tout ce qui est légale, l'homme qui refuse de se rendre à la convocation d'un juge, règne en maître sur les plateaux radiotélévisés déversant sa musique anti-républicaine. A ses côtés, l'auguste Copé, nouveau président de la Violette Forte, fleur hybride née dans le laboratoire du maléfique Patrick Buisson, mais faux chef d'un parti qui n'en est plus un. Le spectacle commence enfin, les chauffeurs de salle se succèdent avec plus au moins de bonheur, le dernier ami Brice Hortefeux succède à la très agitée Valérie Rosso-Debord, NKM s'est faite excusée retenue dans un bistrot, Guéant aussi, terré dans son atelier de peinture flamande. Enfin, en provenance directe du palais italien où il demeure aux crochets d'une artiste aphone, le chef adulé parait... il s'est rasé pour l'occassion et son tic d'épaule réapparait dès la troisième tirade...il se prend pour un sage...la déification est proche.

 

Finalement, il repartira sans faire de rappel laissant les spectateurs sur leur fin. Sous le chapiteau, on plie déjà les chaises car demain soir il faudra être sur la grand' place de Stella  pour haranguer le bon peuple et remplir les caisses. La tournée commence mais le coeur est déjà lourd et le chef semble bien fatigué.

A l'été revenu, l'UMP lance sa revue
Repost 0
3 juillet 2013 3 03 /07 /juillet /2013 05:24

Avec 36 nouveaux logements implantés harmonieusement le long du site de TEOR qui mène vers le campus de Mont Saint Aignan, le quartier le plus à l'ouest de la ville de Rouen vient de se doter du plus bel exemple des réalisations en matière de logement social.

 

 

 

En partant d'un terrain à la topographie difficile, Habitat 76 avait décidé d'organiser un concours d'architectes afin de dénicher la meilleure proposition susceptible de s'intégrer sur les premières pentes de ces coteaux. A l'époque, plus de 60 projets avaient été déposés et la richesse de ces derniers avait ravi le jury et permis de lancer un jeune cabinet, RMDM de Saint-Ouen qui depuis a fait son chemin. Parfaitement intégrés, répondant aux exigences des normes environnementales, accessibles et peu onéreux, ces logements qui se déclinent en modules nous démontrent que les logements sociaux peuvent être aussi attractifs que bien des réalisations privées.

 

 

 

Les locataires présents lors de l'inauguration (02/07) nous ont exprimé leur plaisir de vivre dans ce quartier qui a gardé son caractère, en remerciant chacun de l'accompagnement et de l'attention portée à tous les détails lors de la réception des différents bâtiments. En faisant cela, ils nous ont rappelé combien le logement est au cœur de nos préoccupations et que l'accès à ce droit fondamental constitue la base de notre politique communale.

Rouen: des logements exemplaires.
Repost 0
2 juillet 2013 2 02 /07 /juillet /2013 04:41

Après une telle soirée (01/07/), une seule question: Fallait-il ou non inviter Bernard Tapie sur un plateau de télévision pour expliquer sa position quand on connait le personnage et sa capacité d'outrecuidance? la réponse est définitivement non.... mais il y a bien longtemps que France 2 s'est amendée des droits et devoirs d'une chaîne publique.

 

 

A cela plusieurs raisons, à commencer par la course à l'audience quitte à vendre son âme. La deuxième relève de l’obsession quotidienne martelée en conférence de rédaction: Battre le 20H de TF1 qui ne s'est jamais remis du départ de PPDA et dont l'édition du soir ressemble de plus en plus à un 13H à la JP Pernaut mâtiné de breaking news en tête de gondole. Pour cela, les sujets trash se multiplient ainsi que les invités au caractère bien trempé. Et puis, il y a David Pujadas le roquet impertinent qui aime bousculer le politique correct (revoir certains "Des paroles et des actes") et prendre quelques directs en retour par les moins fréquentables de ses invités. La personnalité de Pujadas et son passage par une chaine d'info continue explique en grande partie cette dérive.

 

 

Les recettes des Boxing-show à la sauce BFM TV sont donc appliquées à la lettre et certains politiques sont devenus de bons clients sur les plateaux où ils se relayent de soir en soir dans l'attente de la réplique cinglante qui fera le buzz ensuite sur les réseaux sociaux. Ces nouvelles stars telles celles du Catch ont pour nom Mélenchon, Borloo, Bertrand ou Pécresse pour les plus confirmés, Delapierre, Peltier ou NKM pour les rookies (débutants) mais là où la ligne se trouble, où la politique déjà emprunte d'une théatralité nouvelle devient insupportable, c'est quand on passe les plats à des individus qui vont par leur discours abîmer volontairement la République, bafouer volontairement nos lois, humilier volontairement nos valeurs, délivrer volontairement une propagande extremiste. Ainsi les Guaino, Cahuzac, Woerth ou le leader d’extrême droite Ayoub n'ont rien a faire sur un plateau de tévévision et l'exemple d'hier soir est en quelque sorte la cerise sur le gateau pour les tenants de la télé poubelle.

 

 

Une fois de plus, comme je l'ecris souvent sur ce blog, certains politiques et certains médias unissent leurs voix pour ne pas parler des véritables dossiers qui concernent la population, ni des choix sociétaux à venir renforçant l'idée de nombreux citoyens que la politique brasse de l'air, voir des millions sans rien changer à la face des choses creusant le lit du discrédit et des tentations populistes.

Tapie or not Tapie
Repost 0
25 juin 2013 2 25 /06 /juin /2013 08:33

Villeneuve-sur-Lot n'avait pas besoin d'une telle publicité car la coupe était déjà bien remplie. La célèbre bastide, devenue dès dimanche dernier le symbole de l'humiliation du parti socialiste qui subissait à travers cette partielle sa première véritable défaite du quinquennat, défaite en forme de marqueur de la haute trahison de Jérôme Cahuzac, la cèlèbre bastide est donc également devenue le révélateur de la déliquescence de la droite républicaine.

 

 

En effet, cette victoire à la Pyrrhus du candidat UMP marque la fin d'une époque pas si lointaine où les partis républicains savaient se souder autour d'une idée simple et forte à la fois: combattre par l'union la tentation brune, celle qui au cours du siècle dernier, a permis l'émergence du fascisme et du nazisme. Une union qui témoigne, une union qui se souvient des errements d'hier, une union qui s'oppose aux tentations de l'autorité et aux tenants du repli identitaire, une union qui vole en éclats !

 

 

Car ces derniers temps, des lignes ont été franchies par ceux-même qui auraient du constituer la première ligne de front, parce qu'ils possèdent une certaine proximité idéologique sans les méthodes. Cependant, en consacrant, par réaction à ce qu'ils considèrent comme une usurpation de pouvoir par la gauche, les thèses de la droite dite décomplexée, certains leaders de l'UMP ont permis la promotion de valeurs qui appartiennent à la lie de l'histoire et conduit des citoyens déboussolés à choisir le bulletin de la honte. La digue est donc rompue et il n'est pas rare de voir les deux pactiser ouvertement, encouragé par le faux président de L'UMP qui obnubilé à l’idée d'être un jour un vrai président, renverse la table quitte à tout perdre.

 

 

En agissant ainsi et bien qu'il s'en défende en public, JF Copé ne fait qu'abonder les théories du FN. Il en devient même le meilleur promoteur. Pendant ce temps, le parti populiste prospère tranquillement, ramassant à la pelle les électeurs perdus d'une droite meurtrie par le vote interne de l'automne dernier et restée dividée depuis, restaurant au passage la politique des clans familiaux puisqu’il faut être un Le Pen ou un apparenté pour exister dans la maison héritière du pétainisme.

 

 

Aujourd'hui, la cote d’alerte est atteinte et la lutte doit s'engager, une lutte politique qui doit être à la fois menée par le gouvernement qui se doit de répondre aux urgences sociales et par les hommes politiques eux-mêmes en banissant tout discours fascisant, en dénonçant systématiquement les outrances frontistes.

 

 

un combat désormais quotidien, un combat pour l'avenir

Villeneuve-sur-Haine
Repost 0
17 juin 2013 1 17 /06 /juin /2013 06:18

Cette édition 2013, certainement celle de tous les records, aura été marquée par:

l'émotion sans cesse renouvelée des rouennais,

le choc de ceux qui viennent pour la première fois,

le bruit d'une ville qui vit au rythme des chants des marins,

la joie des enfants qui croisent enfin les pirates de leurs plus belles histoires,

les casquettes des cadets russes qui posent sur bien des têtes et .....

par la foule immense et étrangement calme face à ces géants des mers et enfin.....

les larmes de les voir partir si vite laissant les quais vides,

avec l'espoir déjà vivace de les revoir un jour au détour d'un boucle de la Seine

Armada 2013: un succès fouArmada 2013: un succès fou
Armada 2013: un succès fouArmada 2013: un succès fouArmada 2013: un succès fou
Armada 2013: un succès fouArmada 2013: un succès fou
Repost 0
14 juin 2013 5 14 /06 /juin /2013 12:22

 

Et de un, et de deux, et de trois....Avec la mise en examen la semaine dernière de deux nouveaux protagonistes dans l'affaire Tapie, la notion de bande organisée prend corps si j'ose dire. Ce chef d'inculpation qui accompagnait déjà celle de Pierre Estoup, l'un des trois arbitres du match à 400 millions d'euros, laissait de fait supposer que d'autres allaient suivre.

 

 

Et le premier "gros poisson" est donc Stéphane Richard qui à défaut de présider Orange pourrait les éplucher à l'ombre et ce malgré les cris d'orfraie émis dès sa sortie du tribunal. Car la mise en examen dans ce type d'affaires n'est pas du tout de même nature que dans une affaire criminelle où l'enchaînement des faits est souvent difficile à établir et où la présemption d'innoncence doit prévaloir. Par contre, dans les affaires politico-financières, les faits qui font l'objet de l'infraction sont déjà contastés, les acteurs connus, reste à établir les responsabilités. Alors M.Richard peut bien "considère(r) en effet que le chef de mise en examen qui lui a été notifié est infamant et grotesque", il serait préférable pour lui de faire profil bas et de s'interroger sur sa situation actuelle: demeurer ou pas président d'une entreprise dont l'Etat est actionnaire pour un bon tiers alors qu'il a contribué à spolier ce dernier ! L' annonce surprise du maintien de S.Richard à son poste par le Président de la République laisse cependant entendre que le gros poison n'est peut-être qu'un lampiste et, que de toute evidence, les décisions finales ont été prises au plus haut sommet de l'Etat.

 

 

L'Etat justement parlons-en puisqu'il s'agit du grand perdant de cette arbitrage indigne qui a permis de remettre à flot avec nos deniers le très hableur Nanard, faux compagnon de la gauche mais véritable ami des puissants. Le très opportuniste Tapie aura donc su utiliser toute au long de sa carrière son carnet d'adresse, pour louvoyer d'un camp à l'autre afin de récupérer son dû ou peut-être simplement son honneur perdu dans la prise de contrôle de la marque aux trois bandes par la banque qui vous demande tellement plus qu'elle ne vous laisse rien. Au final, les contribuables auront payé à tous les étages de ce fiasco puisqu'il a fallu renflouer le Crédit Lyonnais en son temps, puis régler la note de l'arbitrage, voir quelques charges supplémentaires dans les temps à venir.

 

 

Espérons qu'il reste donc un peu de cash à l'ex-éminence grise de l'Elysée qui a défaut d'être le n°1 de la bande organisé, était au coeur du dispositif. Parmi le carré d'as (Sarkozy, Borloo, Lagarde, Guéant) de cette martingale à trois bandes, seul le dernier cité peut être réellement inquiété, faute d'immunité et d'ailleurs chacun des trois autres ont supprimé son numéro de leur répertoire...

#Tapie: A qui le tour ?
Repost 0

Olivier-Mouret-UMA-Rouen.jpeg 

Bienvenue sur le Blog d'Olivier MOURET, mandataire de Maintenant La Gauche en seine-maritime, Adjoint au maire de Rouen en charge des Personnes âgées, président du groupe socialiste.

 

Contact : oliviermouret@yahoo.fr

 

Archives

http://img.over-blog.com/300x299/4/28/68/98/MLG76.jpg

Wikio - Top des blogs - Politique

http://labs.ebuzzing.fr